L’imprégnation de renforts par une matrice thermodurcissable par voies sèches met en jeux des phénomènes couplés de transferts de masse et de chaleur et de déformations de préformes fibreuses à différentes échelles : micro, méso et macro où seules les conditions aux limites et la temporalité des phénomènes varient d’une famille de procédés à l’autre. Notre démarche consiste à étudier ces phénomènes et leurs interactions indépendamment d’un procédé donné, puis d’observer l’évolution de ces mécanismes dans le cadre d’un procédé spécifique en vue d’optimiser ou développer des procédés innovants. Ce travail est réalisé par combinaison de bancs de caractérisation, de démonstrateurs expérimentaux et de travaux de modélisation. Nous avons par exemple développé des modèles couplant des aspects thermiques, chimiques (cinétique de polymérisation de la résine) et mécaniques pour prédire l’apparition de contraintes résiduelles dans le but d'étudier un procédé de cuisson rapide de préimprégnés thermodurcissables, alternatif aux procédés de cuisson en autoclave.

 

Partenariats et soutiens : TENSYL, Région Aquitaine, Région Poitou-Charentes