Le groupe possède une expérience des approches pluridisciplinaires qu’il commence à utiliser pour la compréhension de phénomènes combinant des aspects microstructuraux, thermiques et mécaniques mis en jeu dans le cadre des procédés de fabrication additive. Le groupe a ainsi débuté des travaux, en collaboration avec l’IRCCyN (Ecole Centrale Nantes), sur l’étude du procédé de fabrication additive par projection laser de poudres d’alliages de titane sur un substrat métallique en se focalisant sur l’étude de la pollution de ces alliages par les interstitiels. Ces premiers travaux se poursuivent à travers des projets sur l’étude du procédé de fabrication additive SLM appliqué aux alliages d’aluminium et de titane.

Notre objectif est d’améliorer la connaissance sur les conséquences thermiques, métallurgiques et mécaniques du matériau, qui aura subi un traitement thermique par laser à travers l’étude de l’influence des paramètres opératoires du procédé. La microstructure et l’état de surface des matériaux élaborés, qui dépendent en particulier des gradients thermiques et des vitesses de refroidissement, dépendant eux-mêmes des paramètres opératoires du procédé, seront étudiés en fonction des caractéristiques des poudres initiales.

 

Partenariats et soutiens : IRCCyN (Nantes), SAFRAN (Herakles), Stelia, Silimelt, Polyshape, Région Aquitaine