Les comprimés bi couches sont des formes utilisées par l’industrie pharmaceutique pour contrôler la libération des principes actifs. Il s’agit de l’association par compression de deux formulations séparées par une interface.

Bien qu’en fort développement sur le marché, c’est une forme qui reste difficile à produire en raison d’une forte occurrence des phénomènes de délaminage. A cela s’ajoute la difficulté à quantifier la cohésion au niveau de l’interface. Celle-ci est classiquement étudiée au moyen du test de compression diamétrale qui est par ailleurs classiquement utilisé dans le domaine pharmaceutique pour caractériser la cohésion de comprimés mono couches. Des essais réalisés par l’équipe montre que ce test n’est pas discriminant et ne permet pas d’orienter la formulation des comprimés bi couches. Une partie de nos efforts se concentre donc sur le développement de tests de sollicitation mécanique qui permettent de caractériser spécifiquement la cohésion au niveau de l’interface. Un test d’indentation et un test de cisaillement ont été utilisés avec succès. En parallèle, des études sont menées afin d’identifier les paramètres de formulation et de procédé qui conditionne l’adhésion au niveau de l’interface. Ces multiples paramètres ont été pris en compte pour la démarche expérimentale grâce à l’utilisation des plans d’expérience. Ces différents développements expérimentaux sont couplés à la simulation numérique (FEM) afin de mieux comprendre l’étape de compression des comprimés bi couches puis la rupture au niveau de l’interface.

 

Partenariats et soutiens : Université de Parme