Le procédé de compression pharmaceutique est un procédé qui se place dans un contexte particulier, puisque les comprimés contiennent une substance active qui devra être libérée après administration chez le patient. L’émergence de nouvelles entités issues des biotechnologies a fait apparaître la nécessité d’envisager leur mise en forme par compression. La compression de bioproduits très fragiles était encore inenvisageable il y a quelques années du fait des effets des stress mécaniques qu’elle peut engendrer. Elle a pourtant pu être menée au sein de notre équipe du fait des outils de compression que nous possédons et de la maîtrise du procédé qui y a été développé. Cet axe de recherche a donc émergé récemment au sein de l’équipe dans le cadre de différents projets :

La mise en forme par compression de pro-biotiques : Conception d’un comprimé muco-adhésif administré par voie vaginale. Un brevet international a été enregistré et un produit est commercialisé par la société Probionov avec un statut de Dispositif Médical.

La vaccination par voie transmuqueuse : Preuve de concept d’une vaccination par voie transmuqueuse à l’aide d’un comprimé muco-adhésif, réalisée sur un modèle porc, avec chalenge vaccinal.

La mise en forme par compression de SiRNA : les siRNA sont des composés hydrophiles, chargés négativement. Ce sont des petites molécules d’ARN double brin qui jouent un rôle dans la régulation de l’expression des gènes. L’introduction de siRNA au niveau cellulaire permet de cibler la séquence complémentaire de l’ARNm et de la détruire. Il a donc été envisagé depuis plusieurs années de les utiliser comme de nouveaux agents thérapeutiques. Leur faible pénétration intracellulaire impose de les administrer couplés à des vecteurs colloïdaux par voie parentérale. La compression du siRNA couplé à des liposomes (lipoplexes) pourrait constituer une ouverture vers une nouvelle voie d’administration en particulier pour le traitement de certaines pathologies du tube digestif. Des étapes de mise en forme des lipoplexes par lyophilisation sont cependant nécessaires avant de pouvoir envisager la compression. Des essais de compression ont montré que des lyophilisats de lipoplexes peuvent être incorporés dans une formule pour compression directe. Des essais préliminaires in vitro ont également mis en évidence l’efficacité des lipoplexes contenus dans les comprimés.

 

Partenariats et soutiens : UTCBS CNRS UMR8258, Inserm U102-Université Paris Descartes, Probionov/Biose, Onxéo, Pôle de compétitivité Medicen