Bétons allégés à base de  sédiments recyclés

Contacts : 

Nadia Saiyouri, Mehdi Sbartai

Date/Périodes

Décembre 2014 - Décembre 2017

Cadre/Contexte

Collaboration industrielle avec l’entreprise Balineau spécialisée dans les travaux nautiques (maritimes et fluviaux). Elle réalise des dragages en mer de sédiments de différentes natures et pouvant parfois porter une charge polluante importante.

Il s’agit de les stabiliser via la confection de bétons légers (contenant de la mousse) pour des utilisations variées.

 

Financeurs

Balineau / ANRT

Objectifs

L’objectif de développer ce béton « vert » innovant est double : valoriser un matériau actuellement considéré comme un déchet en le transformant en matériau de remblai. L’alléger permet de diminuer les poussées sur les ouvrages portuaires (quais) et donc d’atténuer le coût du traitement en optimisant le soutènement

Partenaires

 

Entreprise Balineau 

Contribution / Résultats

Le béton visé a une structure poreuse et une densité faible. La démarche de l’I2M dans ce projet consiste à maîtriser la fabrication et déterminer le champ des applications possibles (rénovation des quais, éléments préfabriqués en bétons…). Les résultats d’essais (mécanique et physico-chimique) mettent en évidence un ensemble de difficultés qu’il faut corriger pour optimiser la formulation. La dépendance des caractéristiques du béton final du temps de cure et de la quantité des constituants devra également être connue.

L’étude inclut la formulation, la caractérisation amont des sédiments constitutifs, ainsi que du béton obtenu. La maitrise du relargage des polluants quand les bétons seront soumis à des écoulements d’eau doit être assurée pour éviter une nouvelle pollution des eaux ou des sols au contact des bétons ainsi fabriqués.